Accueil > AFP > AFP | Dépeche du 12/04/2010 | Gabon: des dirigeants d’une filiale de Plysorol empêchés de quitter le site

AFP | Dépeche du 12/04/2010 | Gabon: des dirigeants d’une filiale de Plysorol empêchés de quitter le site

12/04/2010

Gabon: des dirigeants d’une filiale de Plysorol empêchés de quitter le site

LIBREVILLE, 12 avr 2010 (AFP)

Une trentaine d’employés de Leroy Gabon et Pogab, filiales de l’ex-leader européen du contreplaqué Plysorol, repris par une société chinoise en 2009 et placé en redressement judiciaire vendredi, ont empêché lundi des dirigeants de quitter le site d’Owendo (port de Libreville).

Le directeur commercial chinois Schen Hao, une employée chinoise ainsi qu’un consultant français, Michel Poussard, ont été empêchés de quitter le site de l’entreprise, a constaté un journaliste de l’AFP sur place.

Les employés, qui bloquent la porte d’accès, sont des employés d’une concession forestière de Leroy Gabon située à Gongué (500 km à l’est de Libreville) qui ont été affectés il y a trois mois à Libreville. Payés en moyenne moins de 100.000 francs CFA (150 euros), ils réclament une prime de logement « en rapport avec le coût de la vie ». La direction proposait 15.000 francs CFA (22,5 euros).

« Nous allons trouvé une solution au problème », a assuré à l’AFP André Poussard.

Le ministre des Eaux et Forêts Martin Mabala s’est rendu sur le site en début d’après-midi et s’est entretenu à la fois avec les dirigeants et les employés, qui lui ont fait part de la situation.

L’entreprise a été reprise il y a un an par le Chinois Guohua Zhang, également patron de la société chinoise Honest Timber. Les salariés soupçonnent le groupe chinois de n’avoir racheté Plysorol que pour mettre la main sur les centaines de milliers d’hectares de forêt que l’entreprise possède au Gabon via ses filiales.

M. Zhang a par ailleurs été brièvement interpellé fin mars pour « falsification d’identité » et n’a pas le droit de quitter le territoire gabonais. Les douanes lui réclament également 2 milliards de francs CFA (3 millions d’euros).

Le groupe Plysorol a été placé vendredi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lisieux (Calvados), avec une période d’observation de deux mois. La prochaine audience est fixée au 26 mai.

Le groupe ghanéen à capitaux libanais John Bitar & Co, candidat malheureux à la reprise il y a un an, a dit qu’il était toujours intéressé par un rachat.

pgf/LyS

AFP 121750

Lien vers la dépeche

Publicités
Étiquettes :