Accueil > AFP > AFP | Dépeche du 27/05/2010 | Plysorol en redressement judiciaire : activité prolongée par la justice

AFP | Dépeche du 27/05/2010 | Plysorol en redressement judiciaire : activité prolongée par la justice

27/05/2010

Le tribunal de commerce de Lisieux (nord-ouest de la France) a prolongé mercredi la période d’observation de l’ex-leader européen du contreplaqué Plysorol, en redressement judiciaire, jusqu’au 16 juin.

« Le tribunal décide la prolongation de l’activité jusqu’au 16 juin 2010 à 15H00 afin d’examiner le plan de continuation » présenté mercredi par Guohua Zhang, patron d’Honest Timber, qui a racheté Plysorol en avril 2009, a déclaré la présidente du tribunal Danièle Colomer.

« On pourrait intituler cet épisode « Zhang, le retour, ou Zhang 2″. Mais qu’on ne nous demande pas de refaire confiance à quelqu’un contre qui une plainte pour banqueroute est instruite », a commenté Me Philippe Brun l’avocat du comité central de l’entreprise (CCE) qui emploie 450 salariés en France.

Toutefois, une « carte a été posée » devant le tribunal par M. Zhang « pour éviter la liquidation » : un chèque de 1,95 million d’euros destiné à payer les salaires et relancer l’activité au point mort, selon le CCE.

Le tribunal a restreint la mission des administrateurs judiciaires qui n’ont plus qu’une mission d’assistance et non plus de gestion, comme cela avait été fixé lors du placement en redressement judicaire le 9 avril.

La justice a ensuite examiné trois offres de reprise dont elle dira le 2 juin si elles sont recevables.

Le fabricant de contreplaqué, ghanéen à capitaux libanais, John Bitar & Co, candidat malheureux à la reprise il y a un an, prévoit la suppression de 166 emplois et un investissement de 11,5 millions d’euros. Son patron Ghassan Bitar a dit être prêt à améliorer son offre.

Jérôme Delanoë (fond d’investissement GCD) propose de reprendre le seul site d’Epernay (Marne) qui compte 60 salariés, ce qui entraînerait la fermeture des deux autres sites, Lisieux, le siège, et Fontenay-le-Comte (Vendée), selon le CE.

Un ancien cadre de Plysorol, Germain Hanoy, a aussi présenté un plan tout en indiquant ne pas détenir encore les fonds.

Les quelque 600.000 ha de forêts que Plysorol possède au Gabon via des filiales sont très convoitées. L’okoumé qui y est exploité est un composant clé du contreplaqué.

Source : AFP
Date : 27/05/2010 11:22

Publicités
Étiquettes : ,