Accueil > Uncategorized > Courrier des salariés du Gabon à Ghassan Bitar

Courrier des salariés du Gabon à Ghassan Bitar

13/10/2010

Monsieur le Président Directeur Général du groupe PLYSOROL,
Messieurs les membres de la Direction Générale,
Mesdames, Messieurs,
Chers collègues

Malgré le calendrier très chargé, permettez-moi de vous transmettre le message des travailleurs
Ensemble nous venons de tourner une page de l’histoire de PLYSOROL.
Ensemble nous allons ouvrir une nouvelle sur laquelle, le travail, le respect, l’hygiène, la santé, pour ne pas dire tout ce qui concourt à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents des sociétés Pogab et Leroy Gabon soient inscrits en lettre d’or pour les années à venir.

Après une période de turbulence de 20 mois, période pendant laquelle nous avons presque perdu tout espoir sinon tout repère, nous sommes convaincus qu’une ère nouvelle vient de commencer. Les conditions de vie et de travail dans les filiales gabonaises pendant cette période étaient presque un cauchemar que nous avons intitulé le « feuilleton PLYSOROL » pour ne pas dire un vrai casse tête chinois. Pendant cette période, nous avons presque tout perdu. Les quelques acquis qui nous soulageaient jadis ont été simplement supprimés  (pharmacies, prise en charge dans des hôpitaux  accès aux crédits bancaires, etc.  ).

Bien que cela nous avons cru à notre avenir. Nous avons montré, comme un soldat, notre détermination à affronter les obstacles. Malgré la vétusté des machines ou le manque de pièces de rechange, nous avons pu pérenniser la production de placage dans notre usine, une matière première pour les usines de France. Aujourd’hui Monsieur le Président Directeur Général, nous sommes prêts à avancer avec vous, à vous accompagner dans l’industrialisation de la filiale bois comme le veut les plus hautes autorités de la République. Nous avons foi à votre expertise dans ce domaine et c’est ensemble, oui, seulement ensemble que nous éviterons divers obstacles.

Ces obstacles, loin du découragement font partie des défis à relever. L’état de notre outil de travail, les mutations désordonnées du personnel Leroy Gabon pour Pogab, le transfert du matériel roulant  à des destinations inconnues, l’arrêt d’exploitation dans des chantiers d’Otoumbi et de Gongué (la liste est longue) sont là des éléments qui montrent à suffisance le calvaire des agents de nos deux sociétés. A tord ou raison votre présence parmi nous est considérée comme un «messie » Monsieur le Président Directeur Général. Nous sommes déterminés et convaincus qu’avec votre expertise dans le domaine forestier et notre savoir-faire qui sont là des atouts solides pour former un partenariat gagnant-gagnant en vu d’améliorer nos conditions de vie et de travail. Ce qui entraînera inéluctablement le développement du Gabon, mais surtout rebâtir la maison PLYSOROL et reconquérir notre place de leader Européen du contreplaqué.

Monsieur le Président Directeur Général, après l’étape de passation de service, permettez-moi l’expression, il faudrait mettre en place une plate-forme qui nous permettra le dialogue social afin de regarder non seulement dans la même direction mais surtout parler le même langage. C’est seulement dans ces conditions que nous allons relever les défis futurs.

Monsieur le Président Directeur Général, le Gabon vous regarde.
Vive Leroy-Gabon et Pogab
Vive  Plysorol
Je vous remercie

Mr. Chairman and CEO of the group PLYSOROL,
Distinguished members of the Directorate General
Ladies and Gentlemen,
Colleagues

Despite the hectic schedule, allow me to convey the message of the workers.
Together we have turned a page in the history of PLYSOROL.

Together we will open a new on that, work, respect, hygiene, health, not to say anything that contributes to improving living conditions and working officers of corporations are Pogab and Leroy Gabon inscribed in golden letters for years to come.
After a turbulent 20 months during which time we almost lost all hope if any benchmark, we are convinced that a new era has begun. The living and working in Gabon subsidiaries during this period was almost a nightmare that we called the « soap opera PLYSOROL » if not a real Chinese puzzle. During this period we almost lost everything. The few achievements that we were just relieved once removed (pharmacies, care in hospitals access to bank loans, etc..).

Although we believe that our future. We showed, as a soldier, our determination to overcome obstacles. Despite the antiquated machinery and lack of spare parts, we were able to sustain production in our plating plant, a raw material for the factories of France. Today Mr. CEO, we are ready to move with you to assist you in the industrialization of the branch wood as is the highest authorities of the Republic. We have faith in your expertise in this area and together, yes, only together that we will avoid obstacles.

These obstacles are far from discouraging challenges. The state of our working tool, mutations disordered staff for Pogab Leroy Gabon, the transfer of rolling stock to unknown destinations, the shutdown in yards and Otoumbi Gongué (the list is long) are elements that show the requisite Calvary officers of our two companies. A wrong or because your presence among us is considered a « messiah » Mr. Chairman and CEO. We are determined and confident that with your expertise in forestry and know-how are assets to form a solid win-win partnership in view of improving our lives and work.Which inevitably lead the development of Gabon, but also rebuild the house PLYSOROL and regain our position as European leader in plywood.

Mr. Chairman and CEO, after the step of handing over, allow me the expression, should be put in place a platform that will allow us to social dialogue in order to watch not only in the same direction but mostly speak same language. Only under these conditions we will face future challenges.

Mr. Chairman and CEO, Gabon watching you.

Cheers Leroy-Gabon and Pogab
Cheers Plysorol
Thank you

Publicités